Genèse des Ptits Kelk1

Quand j’ai commencé à peindre, j’ai utilisé l’aquarelle
pour donner des couleurs aux paysages, animaux, anges qui surgissaient de mes doigts...

Un jour j’ai rencontré un livre de Jacques Mercier, "Rouleaux magiques éthiopiens". Ce fut une véritable révélation. Je restais à contempler ces figures, dessinées par des hommes, piliers de la tradition de l’Eglise éthiopienne, poètes, chanteurs, danseurs, scribes, instituteurs occasionnels, investis, dans leurs fonctions de « Dabtaras », de pouvoirs thérapeutiques lorsqu’ils réalisent ces rouleaux. Ils dessinent des figures d’anges, de démons, des croix, des saints, toute une assemblée d’êtres aux pouvoirs magiques, destinés à aider les hommes et les femmes aux prises avec la maladie ou le mal être. Des écritures spéciales en guèze (langue liturgique) ou en amharique complètent ces réalisations et tout ceci nous emmène dans un monde véritablement magique, opératif, spirituel, qui pourrait être qualifié de chamanique.

Je les ai copiés et ils furent « mon école »


Bien plus tard, après d’autres créations, j’ai commencé à dessiner sur un carnet à petits carreaux. Un carré, au centre d’un autre carré et un autre carré posé en diagonale. Sur le "pas" du 5, ma structure était posée. Des répartitions de couleurs et de dessins géométriques prirent formes, pour être finalisés par l’apparition d’un visage aux grands yeux, ceux-là mêmes que j’avais copiés, visage simplifié, expression brute et unique à chaque fois. Les couleurs sont énergies pures et les répartitions, leurs directions. Ils sortent de je ne sais où et ils m’apportent de la force et une certaine sérénité.


En regardant mes nombreux petits carnets remplis de ces croquis, une amie m’a dit : on dirait "des p’tits quelqu’uns"  ! Et j’ai trouvé ce nom tout à fait évident pour eux. Ce sont des « quelqu’uns », ils sont vivants, ils transmettent quelque chose à ceux qui les regardent ; certains les aiment et recherchent leur compagnie, d’autres sont intrigués par leurs regards, mais très souvent, ils interpellent.

En voici d’autres sortis de mes carnets, comme tous ceux de cette page ...

Portfolio :